C'est l'esprit de bienveillance de ce qui est bien pour le groupe qui donne la puissance au leader.

Un point central m'est apparu : de meme que Walter Badet aime les chevaux, le leader doit aimer les hommes et ses collaborateurs.

Francois D, Paris, Ancien Directeur Général d' Action contre la Faim.